Quartiers libres






JEAN CRASSE

Acceuil

Musiques

Vidéos

Historique

Presse

Textes

Textes

Une seule envie

Texte et musique, bonne situation,
non fumeur, séduisant, cherche
chanteuse désireuse de partager vie commune

Bibliothèque


Je sais le prix qu’il coûte de rester dans la marge,
D’y demeurer toujours malgré les réflexions:
Mais quel age avez-vous et que faîtes-vous donc
De votre vie, monsieur? Tout cela n’est pas sage!

Je sais le prix qu’il coûte de défendre le droit
De celui qu’on accuse simplement d’être en vie:
Le casser doucement, taper au bon endroit
Pour en faire un paria doucement qu’on détruit.

Je sais le prix qu’il coûte de vouloir s’opposer
Au coeur d’un régiment, de ne point se soumettre:
Refuser d’obéir et bousculer le maître,
Pour se dresser tout droit devant l’autorité.

Je sais le prix qu’il coûte de dénoncer la loi
Qui brise l’être humain, au nom du capital,
Pour en faire un objet, asservi à sa foi,
Qui n’aime que l’argent sans aucun idéal.


Je sais le prix qu’il coûte de ne point tapiner
Sur les trottoirs sacrés de ces valeurs pourries:
Engraisser le plus gros et flatter sa fierté,
Pour espérer un jour en tirer du profit.

C’est le prix d’être seul pour toujours et encore,
Solitaire, isolé, devant la multitude,
Qui, en donnant raison à tout ceux qui ont tort,
S’arroge aussi le droit, de dire la certitude.

C’est le prix de faire face contre vents et marées,
Un bonheur misérable comme seul compagnon,
Et pour seule compagne, l’unique liberté
De ne jamais se taire, de dire et de saigner.




LE PRIX A PAYER

13 Juin 1998

Accès à la