Quartiers libres






JEAN CRASSE

Acceuil

Musiques

Vidéos

Historique

Presse

Textes

Presse

Jean Crasse, une émotion forte se détache, imprègne. Il en découle des idées généreuses, salutaires qui viennent se heurter aux paradoxes insupportables de notre société. Témoin d’une époque inexorablement décevante, le regard, endolori par tant d’impuissance, porte sur des textes chantés. On y trouve un refuge apaisant, une éthique sauvegardée, reflet d’une volonté qui diabolise l’indifférence et la lâcheté. Jean Crasse est un souffle de vie, un dynamisme intellectuel impulsé par une simplicité touchante. Sa détermination, ses prétentions d’homme libre, viennent dénoncer avec éclat la puissance sournoise des exploiteurs, bâtisseurs honteux qui meurtrissent les populations, cimentent à jamais l’évolution de nos civilisations. Surgissant d’une humanité bafouée, la sérénité de Jean Crasse est admirablement convaincante, efficace; le public le ressent. Ses cris sont profonds, touchée à vif, sa souffrance semble éternelle. Jean Crasse est un potentiel sarcastique plein d’humour qui communique avec le public. Le spectacle bascule soudain sur un monologue où chacun a l’impression de participer. Ses musiciens sont expérimentés, s’harmonisent pour ne faire qu’une entité. Au diable l’humilité, c’est de talent qu’il s’agit mais le chanteur, la formation musicale ne nous intimident pas de leurs talents. Ils ne sont pas là pour ça. C’est le coeur qui parle.

L’analyse de Jean Crasse nous concerne. Elle est le compte rendu de sa culture, d’une culture qui implique, engage, nombreux d’entre nous heureusement. Il nous apporte, peut-être malgré lui, un support, un soutien, la représentativité d’une noblesse d’esprit véhiculée par une vérité poignante. Elle s’indigne puissamment tant sa cohérence, sa logique honorent l’espace humain, le ressuscite dans des dimensions pleines d’espérances.

Jean Crasse, générateur de raison, vient stimuler notre honnêteté en prise avec ses compromissions, le temps d’une soirée.

Didier Brenet